mardi 3 juillet 2007

Dame nature

A me promener dans le vent des côtes Bretonnes
J'entend soudain retentir le glas qui, las, résonne,
Se lie au ressac plus bas, m'emporte et me grise.
Sombre annonce de je ne sais quelles pierres grises.

Tout me semble bruire si loin de mon être,
Là haut aux falaises où disparait le paraitre!
Là, la mer en sel et en nacre me fait entendre
Son chant, tandis que s'envolent les cendres.

Ecoutez, murmure la voix, Nul Dieux sur terre,
Nulle présence aux cieux, vaines sont les prières.
Car je règne en maitre sur la mer, la terre, et le ciel.

Ainsi, le sombre glas ne vient pas sonner un départ
Mais plutôt un retour vers une autre vie. Autre part.
Car Elle règne en maitre sur les cendre; le vin et le miel.


[poème intitulé "Dame nature"]
Copyright © [1er Juillet 2007] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.