mercredi 23 avril 2008

Revenir de Guerre

Voici des paroles de chansons que je n'ai pas mises en chanson.

Quelle lubie, me direz-vous?!  Hé bien peut-être, mais ce choix délibéré vient de deux constats : d'abord je chante mal (et oui!), mais surtout faire cela de la sorte me permet de mettre en avant la richesse de la licence Artlibre.

Aussi j'invite toute personne motivée à réutiliser ces paroles, à les reprendre ou à s'en inspirer en prenant en compte la licence artlibre qui l'accompagne et dont la signification se trouve ici.

Revenir de Guerre


Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

J’allais par La Bruyère,
J’errais dans ma bruyère.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Sur les longs chemins de terre,
Sur ces longs chemins d’hier.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Celle de nos rêves naguère,
Celle qu’inscrit la pierre.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Où tant de braves ont souffert,
Où tant de cons ont souffert.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

J’allais par la bruyère,
j’errais dans ma bruyère.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

J’ai vu mon tomber mon frère,
Je l’ai vu gueule par terre.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Dans ce lourd jardin de pierre,
Dans le jardin de mon père.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Je vais dans ma bruyère,
Je m’arrête sur vos pierres.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre ;

Cette garce qui glaça mes hiers,
Cette gorgone avide de vos chairs.

Si tôt revenue de Guerre ;
Je vais dans le cimetière,
Las, la tête à l’envers.

Sitôt revenue de Guerre ;
Je songe encore à naguère,
En vain, dans la bruyère.

Si tôt revenue de Guerre ; sitôt revenue de Guerre …

[parole pour balade, intitulé "Revenir de Guerre"]
Copyright © [23 Avril 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

dimanche 20 avril 2008

L'ombre d'un instant...


Au bal des ombres déchues


Hommage à R. Desnos


Au bal des ombres déchues dansent les souvenirs,
Ces souffles fragiles de nos rêves d'outre-songes
Qui viennent, denses, se heurter aux parois du désirs.
Ha! Sourires familiers ; fermoirs des feux qui me rongent...

Être une ombre donc parmi les ombres,
 Fantômes déchus à l'âme d'un blanc trop sombre.
Et les ectoplasmes, mêmes, se confondent
A l'Arctique des délires de ce monde.

Et nos chairs faites Ombres dans cet élan,
D'envie et de joie plus que d'amour intense,
Trouve dans l'autre cet éternel instant
Que la réalité nous refusera d'avance.

Ainsi que Midas fit de l'or sans trêve,
Voyez comme je fais des songes sans grève :
Il n'est rien pour m'arrimer ; rien pour aimer,
La réalité, soudain - soudain ! -, s'en est allée.


[poème intitulé "Au bal des ombres déchues"]
Copyright © [20 Avril 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

mercredi 9 avril 2008

La Lune et le Papillon


A la Lune

La blême Lune
Me guette
Par la fenêtre.

Mais mes vers sont libre!
Elle ne peut qu’attendre,
Le soleil viendra bien assez tôt.

Et inlassablement, ma plume crisse
A la dictée de mes folies
Cependant que la lune écoute.

Alors je rêve ;
La lune peut guetter,
Je m’en fiche !

Elle est bien trop ronde
Cette brillante espionne :
Je lui préfère sa nuit et sa minceur.

Alors je rêve
Et je m’en fiche !


[poème intitulé "A la Lune"]
Copyright © [09 Avril 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.
 
 

le souffle papillon [1]

L’idée du souffle
Eveille le Papillon.

Douce folie:
Ses ailes sont pourpres.

Et il ira –si l’on y songe-
Se poser (mutin) sur les pétales
D’une fleur, douce et timide.
Qui rougira ?

L’idée soit. Mais le souffle, lui ?
Ce souffle qui ranime la braise
Ne fait pas toujours du cocon
Un papillon. Pourpre ?


[poème intitulé "Le souffle papillon [1]"]
Copyright © [09 Avril 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.