mardi 3 juin 2014

Haïku : labile babil sur l'injustice

L'eau bout sur le feu,
Comme ma colère est froide
Dans le froid d'hiver !

Injustice et haine
Dans les yeux et le coeur,
L'hiver est cruel.

La neige ne vient
Pas plus que la Paix en fin :
L'homme soumettra.

 

[poème intitulé "Haïku : Labile babil sur l'injustice"]
Copyright © [20 janvier 2014, Bron] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

 

mercredi 12 mars 2014

Haïku : un hiver si touchant

La neige brille
Sur les sommets si lointains.
Et tu t'envoles.

Nulle colère dans
La douceur des souvenirs,
Disparue soudain.

L'aventure vaut
La peine de vivre un
Hivers si touchant.


[poème intitulé "Haïku : un hiver si touchant"]
Copyright © [8 mars 2014, Paris-Lyon] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette œuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

mardi 29 janvier 2008

L'hiver s'attend


Le givre recouvre
L'herbe d'un manteau d'hermine,
Ô ce doux matin!

---

Alors que j'avance
L'oiseau effrayé recule,
Je le salue.

---

En levant le nez
Tu vois le ciel bleu, le soleil,
Et tous ces passants.

---

Promène ta pensée
L'oiseau l'emportera au loin,
L'étoile en boussole.


[Série de poèmes intitulée "L'hiver s'attend", librement inspiré de la technique des Haïkus ]
Copyright © [29 Janvier 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

lundi 14 janvier 2008

A l'autre bout du Monde, les roses sourient aussi ? - Premiers Haïkus


J'ai découvert, il y a peu de temps, un style nouveau de poème : le haïku. Quand je dis nouveau, pour moi s'entend bien évidemment. Ces poèmes au premier abord rigide révèlent, à l'usage, une forme d'expression réduite à l'extrême qui permet de montrer comme tout moment précieux l'est en premier lieu pour sa simplicité.

Cette forme, très codifiée, de poésie qui semble nous venir du japon, merci Wikipédia, s'écrit comme suit : 17 mores en 3 vers (v1 : 5 mores ; v2 : 7 mores et v3 :5 mores). Mais au vu des particularités de la langue française nous userons plutôt de syllabes que de mores (un tercet de 5, 7 et 5 pieds donc), mais le haïku doit également respecter la règle du « kigo » (ou « mot de saison » apparemment) que j'interprèterais librement.

Loin de moi l'idée de chercher dans ce nouveau style une quelconque philosophie, il ne s'agira pas de prendre les haïkus pour ce qu'ils ne sont pas mais pour ce qu'ils sont : la traduction d'un moment figé dans la mémoire. Il n'y a pas de double sens pas de sens caché, juste le sentiment d'avoir été le témoin privilégié d'un moment particulier dont j'essaie de traduire toutes les harmoniques.

A l'autre bout du Monde, les roses sourient aussi ?

Son rire tenait,
Malgré le froid vent du soir,
Mon cœur au chaud.

----

Qu'importe l'hiver,
Ses yeux malicieux
Sourient à mon âme.

----

Ma rose joyeuse
Rend même le Soleil jaloux:
Le soir s'en vient.

----

La joie me revient
Avec tout ces beaux jours
Et son sourire.


[Haïku intitulé : "A l'autre bout du Monde, les rose sourient aussi? "]
Copyright © [14 janvier 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.