Ô Papillon, ombre –encor !-
De l’amour d’un amour
Déchue,
Es-tu l’amant de
L’Ombre ?

Amante, veux-je dire,
Puisque tu es
Papillonne !

Amante donc de l’ombre,
Celle, tu sais,
De l’esprit.

Celle, tu sais,
Qui m’hante.

Ô Papillon-chenille,
Ô Papillon-chrysalide,
Emporte -emporte vite !-
L’ombre de l’amour
De mes amours
Déchues.

Porte pour moi ces
Souvenirs.

Souvient-en, car je l’ordonne,
Jusqu’en Arcadie.

Porte en toi, je l'ordonne,
Mes amours-tourments ;
Mes amours-frivoles ;
Mes amours-fantoches ;
Mes amours-âgés ;
Mes amours-mioches et
Mes amours-oublie.

Porte, porte-vite,
Ces fragments d’une
Vie ; eux qui sont ma vie.

Papillon-chenille puis
Papillon chrysalide,
Tu deviendras Papillon-amours
Non pas Cupidon, mais l'ombre
D’une ombre .

Ombre, disais-je, de l’amour de
mes amours
Déchues.

Et, ma mort pour éclipse,
Tu vole et volera,
Libre de moi et libre du tombeau.

Tu emporteras l’ombre
De l’Ombre,
celle de l’amour des
Amours déchues.

En soleil couchant d'Arcadie,
Moi, ivre d'accalmie...



[poème intitulé "Ivre d'accalmie"]
Copyright © [8 Mai 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Commentaires

1. Le dimanche 11 mai 2008, 23:58 par flalala

coucou
grace a ton poueme j'ai appris un nouveau mot:"accalmie"..belle sonorité d'ailleurs...
je vois que les papillons t'inspirent toujours...

a plouch' espece de pouete!

ps: faudrait compter le nombre de fois que tu utilises "amour" aussi...ce serait marrant ;)

2. Le mardi 13 mai 2008, 12:03 par elbe

Mes amours mes amis mes emmerdes comme dirait l'autre, quel bavard cet autre!

3. Le samedi 17 mai 2008, 12:06 par Lunaba
  • envol*
  • suspendre un battement d'Elle*
4. Le dimanche 18 mai 2008, 20:08 par Rodolphe

Pa-pi-llon de lu-mière tatata

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.