Hommage à Brassens...

A la passante inconnue [1]

Comme une éclipse ;
Comme un éclat de lumière
Et comme le songe d'un instant.

Comme la joie la plus pure ;
Comme la plus sombre douleur
Et comme tout les instants d'éternité.

Comme le vent dans les arbres ;
Comme la blondeur des blés
Et comme la cime des montagnes.

Comme l'énigme des sphinx ;
Comme l'oubli du Styx
Et comme un moment inassouvie.

Comme le sourire de la muse
Et toutes ces choses qui nous dépassent.

C'est ainsi que se vit et s'oublie
La passante inconnue.


[poème intitulé "A la passante inconnue [1]", hommage dans la série "dédicace"]
Copyright © [25 Juin 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Commentaires

1. Le mercredi 25 juin 2008, 16:08 par Elbe

Jmark notre matteur baroque, j'adhère!

PS: Même sans Internet tu existe ne t'inquiète pas

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.