Poème dédié, vous le devinez, aux souvenirs et aux sourires en balançoires.


Lancinante sarabande des souvenirs
Dans les moindres brises de l'esprit.
Ils s'emportent ; se brisent ; s'envolent
Et s'accrochent sur les fils d'un sourire.

Là, ils se balancent et puis s'étiolent.

Mon âme se blesse ainsi au fil du rasoir
Qu'aiguisent mes esprits tortueux.
Ils sont piégés par l'ombre de ce regard
Où, coquette, la Lune a moiré.

Mes souvenirs réclament alors sans répit
La douce vision de cette muse d'un soir,
Une Anatolé au sourire en balançoire,
Qui hante encore le dédale de mes esprits.

De mes rêves éveillés, ne me reste ainsi
Que la tristesse, la joie et le pesant oubli
De l'espoir inutile du songe d'une nuit.


[poème intitulé "sarabande du souvenir", deuxième poème de la série "Sarabande"]
Copyright © [15 Septembre 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.