C'est dans le bois des souvenirs
Où de la rose pourris la cruauté,
Que ton spectre flou me fit venir,
Dans l'ombre de nos mots oubliés.

Si j'avais pu alors te comprendre,
crois-tu, belle au coeur de cendres
Que je t'aurais écouté et compris
Quand je ne comprend pas ton oubli ?

Je suis resté, pourtant, des heures debout
dans les limbes du bois des souvenirs
à ressasser notre passé ; mon avenir.

Ce n'est qu'au coucher d'un ciel saoul
Que je suis parti seul, sans tristesse.
Ais-je osé parler, ombre de mon ivresse ?


[poème intitulé "Ombre de mon ivresse"]
Copyright © [19 Septembre 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.