Aux grenouilles un peu tendre

Dans l'ombre de l'ombre,
Dans un jour fait plus sombre,
Deux âmes soupirent et s'agitent ;
S'inventent leurs signes et leurs rites.

Silence ! La nuit appartient à l'ombre
De tout ces amants sans nombre,
Cohorte sans cesse grandissantes
Qui portent fanion d'une amour naissante.

Le souffle va et vient encore
C'est un râle, un cri, un renfort,
A l'âme de l'ombre amie
Qui se donne pour ennemi.

Les corps se mêlent ainsi aux âmes,
S'unissent, se lient et se pâment.
L'amour n'est qu'un désir de fange,
Le reste est la part des anges.


[poème intitulé "L'ombre de nos envies"]
Copyright © [6 Novembre 2008] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Commentaires

1. Le samedi 15 novembre 2008, 16:26 par Lunaba

l'amour est histoire de peaux, d'odeur et de veines... la part des anges est celle de nos sentiments, là où palpite plus vite la veine... le coeur.
toujours un plaisir de te lire :)

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.