Dans les méandres d'une vie
Aux plis trop nombreux,
Je me perdais, me suis perdu,
Ici ou ailleurs, qu'importe ?

Nulle attente que la mienne,
L'attente d'une attente infinie.
L'ombre ne venait pas
La sombre lumière non plus.

C'est là, entre deux plis de rien
Que je me perdais :
Rien ne vint
Jamais.

A quoi bon vouloir dire alors,
Tout ce que dicte l'ombre ?

A quoi bon, alors, tenter
Cette sombre prophétie ?

Je suis jeune encore,
Sans âge pourtant.

Cependant que la vieillesse maligne
S'insinue doucement dans mes vers.

[poème intitulé "Perdition"]
Copyright © [Eté 2010] [Jean-Mark Guérin]
Copyleft : cette oeuvre est libre, vous pouvez la redistribuer et/ou la modifier selon les termes de la Licence Art Libre. Vous trouverez un exemplaire de cette Licence sur le site Copyleft Attitude http://www.artlibre.org ainsi que sur d'autres sites.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://aversenvers.fr?trackback/100